Dossier « Affelnet »

traffic-sign-38589_960_720Attention : Le 29 juin 2018 les résultats d’AFFELNET pour l’année scolaire 2017-2018 seront connus. A ce moment-là, deux possibilités :

  • soit vous êtes satisfaits des résultats de l’affectation de vos enfants, et il vous faut procéder au plus vite à leur inscription définitive : vous avez jusqu’au 3 juillet ; vous trouverez les informations sur la procédure sur le site ;
  • si vous n’avez pas d’affectation, il vous faudra passer au 2ème tour d’AFFELNET : la liste des formations disposant de places vacantes sera publiée sur le site de l’académie le 3 juillet 2018, et la saisie des vœux pour le 2ème tour aura lieu du 4 juillet matin au 6 juillet 12h00 !
  • soit vous n’êtes pas satisfaits de ces résultats : précipitez-vous sur notre article « Comment contester une décision Affelnet » et contactez-nous urgemment via cette page pour obtenir une procédure de contestation valide !

Qu’est-ce qu’AFFELNET ?

Le système Affelnet (Affectation des élèves par le Net) permet aux élèves de troisième d’effectuer leurs vœux pour choisir leur lycée, en seconde générale, technologique ou professionnelle. En gros, il permet de positionner le dossier de notre enfant dans la pile de candidatures que reçoivent les lycées.

Mis en place en 2008, ce logiciel visait initialement à rendre plus transparentes les affectations dans les lycées et à favoriser la mixité sociale. Ce sont du moins les vertus que lui attribue encore l’administration…

Du côté des parents – le nôtre – le barème est souvent source d’incompréhension, et le résultat source de stress et d’insatisfaction : dans le district EST, moins d’un élève sur deux va là où il le souhaite. Pourquoi ? Comment ?

Ce dossier que nous avons essayé de rendre complet vous propose un tour d’Affelnet, en 6 chapitres :

Le monde idyllique d’une pseudo « affectation choisie »

Vous trouverez certainement la page de présentation officielle d’Affelnet à Paris  insuffisante ou peu précise. Nous aussi. Nous vous avons donc préparé ces 4 fiches assez généralistes (un peu plus loin dans le dossier), qui vous offrent un tour d’horizon du fonctionnement d’Affelnet à Paris :

Ces 4 pages illustrent un peu le côté avouable du système (même si quelques informations, comme le calendrier précis, sont peu aisées à débusquer).

Mais il y a aussi l’envers du décor

Pour commencer, nous avons compilé un grand nombre d’informations que nous ne vous donnons pas dans ce dossier – ce serait trop volumineux – mais qui sont disponibles en ligne dans l’article « Informations détaillées sur Affelnet ».

Vous y trouverez :

  • Les résultats des années précédentes ;
  • Les présentations officielles ;
  • La circulaire académique 2017 : nous attendons avec impatience celle de 2018 !
  • Des éléments de code et algorithmes ;
  • Quelques articles de presse éclairants ;
  • Et même la base théorique politique sur la mixité sociale ayant présidé à la naissance d’Affelnet.

Et là, dès que on oublie un peu le discours officiel, nous quittons le mode idyllique d’un système ouvert et simple, pour découvrir un système pas forcément injuste mais vraiment moins idéal, Nous vous le décrivons dans la fiche « Fiche Affelnet : la fabrique à insatisfaction », où nous explicitons plusieurs raisons qui font qu’en final, l’affectation ne correspondra pas à la demande :

  • Cause #1 : Un système qui évolue en silence
  • Cause #2 : un découpage en districts inique
  • Cause #3 : le manque de communication
  • Cause #4 : un barème composé étrangement
  • Cause #5 : des algorithmes qui aplatissent les résultats des élèves
  • Cause #6 : le plafonnement des élèves boursiers

Le stress et l’insatisfaction sur fond d’opacité ?

Ce système, initialement bâti pour offrir plus de mixité sociale, devait être clair et satisfaisant. Malheureusement, ses concepteurs en ont fait un système lourd et surtout opaque. Quelques caractéristiques de cette opacité :

  • On ne nous donne pas le nombre de points de nos enfants ;
  • Leur nombre de points ne peut pas être déduit de leurs résultat ;
  • On ne nous indique pas le nombre de points nécessaires pour entrer dans tel ou tel lycée ;
  • Les règles du système changent d’année en année, de manière officiellement marginale, mais avec de gros impacts ;
  • Le découpage en districts infranchissables annihile les efforts de mixité sociale en empêchant des élèves d’entrer dans un lycée éventuellement plus proche de leur domicile.

Et donc, finalement, parents et élèves n’ont donc d’autre choix que de poser les 8 vœux, attendre que le système mouline et dire merci ! D’où stress, insatisfaction et surtout incompréhension quand l’élève ne se retrouve pas dans un de ses premiers vœux.

Bien évidemment les parents ne perçoivent pas tous les pièges du système, ni sa dimension inégalitaire. Mais ils en perçoivent bien la dimension opaque.

En 2018, en plus un « bonus REP » ???

Du fait de l’introduction de ce nouveau bonus REP, l’affectation des élèves sans bonus, déjà difficile, deviendra vraiment douloureuse. Du fait des spécificités du mode de calcul, un élève du district Est sans bourse ni bonus ayant moins de 15 de moyenne n’aura plus pour possibilité que de remplir les places laissées vacantes dans les lycées ayant encore de la place… Vous trouverez certainement de l’intérêt à notre article : Polémique : quelles conséquences au bonus REP ?

Que penser alors de ce système Affelnet à Paris ?

Cette année, le bonus REP (ou bonus EP selon les sources) avantage de nouveaux élèves et rend le système de plus en plus inégalitaire, en donnant des points de bonus basés sur le lieux d’habitation des élèves et non plus sur la valeur de leur travail !!! Conjugué au bonus Boursier, c’est par exemple dans le district Est 50% des élèves qui n’auront pas de bonus !

Il ne nous semble pas acceptable socialement de mettre en place un système excluant une si large proportion de la population. L’argument d’empêcher le contournement de la carte scolaire a été mis en avant : mais cette mesure n’aurait en pratique qu’un très faible effet dessus, les parents prenant dès la primaire la décision de mettre leur enfant en 6eme dans le privé, bien avant d’envisager la déclinaison d’Affelnet 4 ans après, à l’entrée au lycée. L’impact pourrait même être inverse et inciter les parents des secteurs de collèges non REP, en perdant leur confiance en l’institution, à choisir le privé dès la 6ème. pour aller plus loin dans cette réflexion, vous pouvez consulter notre page : Polémique : Affelnet à Paris est devenu inefficace et inique.

Ce nouveau bonus impacterait donc négativement les enfants, qui font leur scolarité dans le public, dans leur collège de secteur, s’il n’est pas classé en REP : sa mise en place polarisera les tensions. Il apparaît d’ailleurs qu’aujourd’hui, face à ce mécontentement grandissant, de plus en plus de parents envisagent de faire des recours en masse sur l’affectation de leurs enfants au lycée (voir la fiche plus bas « Comment contester une décision Affelnet » )

Les améliorations que nous souhaitons

Affelnet en lui-même est un assez bon système. Mais son application à Paris est trop douloureuse, trop changeante, trop injuste socialement, même s’il a permis d’améliorer la mixité sociale.

Nous proposons dans cet article quelques améliorations de bon sens, basées sur ce que nous avons vu ces dernières années :

  • Il faut des notations du socle de compétences homogènes ;
  • Nous souhaitons la fin des districts actuels ;
  • Nous souhaitons la fin du bonus REP ;
  • Et enfin… la transparence autour d’Affelnet.

Car des solutions existent pour un système sans district

Enfin, nous proposons quelques refontes du système, pour prouver que l’on peut faire simple, efficace, en respectant les trois règles de base qui devraient présider l’Affelnet parisien :

  • la mixité sociale,
  • la mixité scolaire,
  • la justice sociale.

Parmi ces idées pour avoir un Affelnet sans districts, on retrouve :

  • L’abolition des districts
  • Le système des temps de transport
  • Un découpage en une matrice de petits districts flottants
  • Le système des trois tiers

Enfin, comment avoir un bon dossier Affelnet ?

Rappelons-le, 60% des points du barème sont automatiques et indépendants du travail de l’élève. Et sur les 40% restants, seuls le quart reflètent directement ses notes… Mais bon… la première règle pour avoir un bon dossier Affelnet est évidente : c’est le travail. Après, quelques règles simples :

  • Ne demandez pas un lycée hors district : ce sont 9600 points qui disparaîtraient, ce serait donc un échec assuré !
  • Pour l’enseignement professionnel, nous vous conseillons très vivement l’inscription au dispositif PassPro ainsi que les mini‐stages ;
  • Choisissez attentivement les 8 vœux de lycée en suivant ces quelques règles :
    • Pensez à la section et à l’orientation que l’enfant souhaiterait suivre en première (toutes les sections ne sont pas proposées partout),
    • Vérifiez les enseignements d’exploration qui sont offerts dans les lycées visés,
    • Idem pour les langues : vérifiez quelles langues (vivantes et mortes) sont proposées dans le les lycées visés ;
  • Mettez en place une vraie stratégie de classement des vœux :
    • ATTENTION : l’ordre des vœux n’est pas modifiable,
    • Mettez en 1er le lycée préféré pour votre enfant,
    • Mettez des lycées « adaptés » à son niveau scolaire, certains lycées étant très demandés,
    • Gardez pour la fin quelques choix de sauvegarde.

Et puis, si vous pensez qu’un peu de « bachotage » ne peut pas nuire :

  • Evitez les notes scolaires juste sous les seuils : 9,9 de moyenne, c’est juste assassin (il vaut mieux faire un effort en fin de trimestre)(…sinon vous pouvez essayer d’offrir des chocolats au prof pour repasser à 10 😉 ) !
  • A partir de 15/20 on peut relâcher l’effort, 15 ou 20 c’est la même chose, et donc plus travailler les autres matières (attention, les moyennes AFFELNET sont calculées bizarrement, voir dans les nouvelles règles du jeu de l’Affelnet 2017-2018) !
  • Le vrai truc c’est le socle de compétence (qui comptait 3 fois plus que les notes encore en 2016-2017, mais juste autant en 2017-2018) où une très bonne maîtrise est théoriquement plus atteignable qu’un 16) !!!
  • Là par contre il faut viser la très bonne maîtrise. Comment l’obtenir ? Travail à la maison, travail en groupe, cours particuliers, enseignements transverses ? Tout semble bon.

Et si besoin, comment contester une décision Affelnet ?

En gros : ce n’est pas très simple, et avant tout sachez que :

  • il faut le faire très vite ;
  • il faut être organisé ;
  • nous n’avons pas de statistiques sur la réussite d’une contestation…

Toutes les astuces dans notre article « Comment contester une décision Affelnet ?« , en 5 phases :

  • Phase 1 : la prudence :
  • Phase 2 : envisager un renoncement éclairé ?
  • Phase 3 : avant la demande de révision, regrouper les forces et se renseigner ?
  • Phase 4 : et s’il était possible de changer ça ? La demande de dérogation…
  • Phase 5 : la demande de dérogation n’a pas fonctionné ET vous avez la fibre juridique 😉 ?