Fiche Affelnet : Les améliorations que nous souhaitons

Affelnet n’est pas un mauvais système mais son application parisienne présente des dysfonctionnements, et doit évoluer. Ce système est national, et malgré tous les défauts de cette « fabrique à insatisfaction » que nous constatons à Paris, il a permis d’améliorer une certaine mixité sociale. Il faut maintenant le faire évoluer.

Il faut des notations du socle de compétences homogènes

S’ils ont les mêmes bonus, à priori un bon élève aura toujours plus de points de barème qu’un moins bon. En tout cas si les points de maîtrise du socle de compétences sont alloués selon les mêmes règles dans tous les établissements d’un même district. Il est absolument nécessaire que tous les collèges affectent ces points de la même manière et qu’un cadrage soit établi !

Nous souhaitons la fin des districts actuels

Le but de mixité sociale visé par Affelnet a été partiellement atteint. Toutefois dans le cas de Paris, le découpage en 4 districts très différents socio professionnellement, combiné avec des frontières infranchissables, interdit la mixité dans les affectations à l’échelle de Paris.  L’affectation dans les lycées est totalement inégalitaire entre le 16ème arrondissement et le 20ème, par exemple.

A Paris, les districts sont donc un facteur d’iniquité sociale. Il est absolument nécessaire de les supprimer. Les arguments de temps de transport sont une vision purement parisianiste. A-t’on mesuré les temps de transport en province, où certains élèves prennent des bus passant toutes les demi-heures seulement ? Par ailleurs il est utile de rappeler que compte tenu de la taille des districts, les temps de transport des lycéens affectés à l’autre bout de leur district par rapport à leur domicile, excèdent largement la demi-heure. En aucun la mise en place des districts n’a empêché des temps de transports excessifs.

Pour les remplacer, plusieurs systèmes sont possibles ! Un système basé sur les temps de transports, un autre basé sur des grilles flottantes… ou pas de districts du tout ! A Paris, les districts entraînent une situation réellement inégalitaire et inhibe un vrai projet de mixité sociale respectueuse des enfants. Nous proposons des solutions plus bas.

Nous souhaitons la fin du bonus REP

Nous demandons au Rectorat de revenir sur ce bonus REP, d’initier une réflexion plus vaste, avec pour objectif une révision générale du fonctionnement de l’Affelnet parisien – sans écarter l’éventuelle suppression des districts.

Et enfin… la transparence autour d’Affelnet

Le manque de communication, la non publication des seuils pour entrer dans tel ou tel lycée font qu’en pratique les demandes d’affectation se font à l’aveugle, face à un système implacable.